Les produits AMAP Bénin,

 Les produits AMAP Bénin,

AMAP au Bénin a vu le jour en novembre 2008 à Cotonou sur l’initiative de la « Ferme du Bien Etre ». Nous avons récemment changé le nom en « Nouveaux Paysans Bio». L’AMAP regroupe aujourd’hui plus de 200 familles qui reçoivent chaque semaine leur panier de légumes sains, fraîchement récoltés par une quarantaine de producteurs partenaires.

Comment l’aventure a-t-elle débutée ?
Edgar Déguénon, fondateur de l’AMAP est à l’origine formateur, conseiller en horticulture et en irrigation. Il compte plus de quinze années d’expérience en maraîchage urbain. Il participe également à des séminaires pour améliorer les conditions précaires des petits exploitants et voyage à travers toute l’Afrique à la recherche de solutions.

En juillet 2008, soutenu par l’Ambassade de France au Bénin, il s’est initié en France à l’agriculture biologique au cours d’un stage organisé par le Réseau Bénin de l’enseignement agricole français. A cette occasion, il été séduit par l’idée d’offrir des produits biologiques à des prix raisonnables pour les consommateurs, tout en assurant une rémunération équitable des producteurs, grâce à l’élimination des intermédiaires. Cette expérience lui a donné l’impulsion pour mettre en place au Bénin la première Association pour le Maintien de l’Agriculture Paysanne/Biologique (AMAP).

De retour au Bénin, le projet se concrétise
Au début, l’AMAP a bénéficié de la mise à disposition de terres de l’Etat pour une superficie totale de 1,5 ha à la sortie de Cotonou en direction de Porto Novo. Le sol y est malheureusement très sablonneux, ce qui nécessite un arrosage deux fois par jour et un apport régulier de fumures organiques (compost, fiente de volaille,…). Edgar et les ouvriers agricoles doivent faire face à un autre obstacle : la surface est insuffisante pour produire de manière continue toutes les cultures. En conséquence il était régulièrement confronté à l’impossibilité de fournir chaque semaine certains légumes.

Face à ces difficultés, en septembre 2009, Edgar entreprend d’acquérir un terrain d’un demi-hectare au bord du Lac Toho (en direction de Ouidah). Ces terres plus appropriées à l’agriculture biologique permettent de mieux maîtriser la production. Puis, grâce à l’augmentation du nombre d’abonnements aux paniers, il achète un autre demi-hectare de terres agricoles.

Réussite du projet
Aujourd’hui les efforts portent leurs fruits Ces investissements et la participation d’autres producteurs à l’AMAP permettent de disposer aujourd’hui de 12 hectares de cultures (ce chiffre inclus les terres d’autres producteurs membres de l’AMAP) permettant de fournir des légumes biologiques à plus de 200 familles. L’organisation assure également des revenus corrects à une quarantaine d’exploitants dont la moitié emploie au moins un ouvrier agricole. Plus de 1,3 tonne de légumes biologiques sont ainsi distribués chaque semaine par les « Nouveaux Paysans Bio ».

La certification SPG, pour une plus grande crédibilité
Fin 2011, avec le soutien de d’Helvetas Bénin, nous avons entamé une démarche de certification biologique. Notre choix s’est porté sur la certification SPG (Système Participatif de Garantie) qui certifie les producteurs sur base d’une participation active des acteurs concernés, en particulier les consommateurs.

Mais ce n’est pas tout !
Edgar veut aller plus loin : « Je nourris le rêve de créer sur le terrain de Gakpé un centre de production et de formation en agriculture biologique ». Il nous faudra donc construire sur le domaine quelques infrastructures pouvant héberger des stagiaires, de nouvelles paillottes pour les activités pédagogiques, des unités d’élevage, etc.

Le projet a été évalué à 27 000 000 FCFA. Il ne reste plus qu’à mobiliser les moyens financiers pour le mettre en œuvre. Toutes les formes de soutien, d’assistance et de conseils pour appuyer cette initiative sont bien sûr les bienvenues…

Les produits AMAP BÉNIN seront bientôt disponibles sur cette plateforme.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *